yǒu méi yǒu rock ? le rock est mort, vive le rock !
Si la musique est affaires de cycles et de révolutions, alors peut être que l’avenir de celui-ci passera par la Chine cette fois-là et que la prochaine révolution sera un peu plus culturelle que répressive.
Voici le groupe de Beijing le plus en vue de ce moment : Carsik Cars.
Connaissant sa table du Velvet Underground sur le bout des doigts, ayant gobé tout son manuel du parfait indie rock 90’s, pratiquant avec une aisance déconcertante la gymnastique du drone, celui des professeurs Suicide/Reich/Branca le trio qui sait d’où il vient et combien la liberté est précieuse, ne succombe jamais à l’appel du premier rang. Du fond de la cours de récré ils créent une musique d’une fraicheur et d’une inventivité inédite.
On pense au label Flying Nun, quand la Nouvelle-Zélande était au centre du monde, qu’elle savait régurgiter avec une candeur absolue tous les poncifs du rock’n’roll et renouvelait le genre sous la forme d’un punk lettré.
Le dernier album de Carsick Cars, “3“, produit par Sonic Boom (Spacemen 3, Spectrum…), gourou légendaire du drone rock, parrain du shoegaze, boucle la boucle velvetiennes, sublime cet alliage de mur de sons et de mélodies imparables.
Un peu de gossip maintenant, chouchous de Sonic Youth, qui les prennent sous leur aile et les balancent comme leur “groupe préféré en Chine”, le quatuor new-yorkais les embauche comme première partie de leur tournée à Vienne et à Prague. Ils passeront également au mythique festival texan SXSW, au Primavera de Barcelone et l’an dernier ils ont joués au Grand Palais pour le cinquantenaire de l’amitié Franco-Chinoise.
Mais jamais, au grand jamais… à la Mulatière !
Alors venez donc le 4 juin faire votre grand bon en avant, faire partie de l’histoire et rejoindre l’élite qui a dodeliné devant la crème de l’indie rock chinois et pogoté sur l’hymne Zhong Nan Hai.

Carsick Cars (indie noise rock) Jeudi 4 juin 2015 à 20h00 @Bons sauvages, 2 quai Jean-Jacques Rousseau